Discuter de vos finances avec votre famille peut être déplaisant, mais c’est aussi essentiel pour vous assurer que vos proches sont prêts à faire respecter vos volontés.

Voici quatre éléments que vous pourriez envisager de partager.

  1. Documents successoraux et bénéficiaires 
    Ne supposez pas que les membres de votre famille ou vos bénéficiaires savent ce que vous souhaiteriez qu’ils fassent ou à quel endroit vous conservez vos documents successoraux. Donnez-leur l’occasion de se préparer mentalement et émotionnellement à ces responsabilités. Et si vous n’avez pas encore désigné de bénéficiaires, assurez-vous de le faire.
     
  2. Coordonnées de vos équipes financière, fiscale et juridique
    En période d’urgence ou de deuil, savoir vers qui se tourner pour obtenir de l’aide financière, fiscale et juridique pourrait être un grand soulagement pour votre famille. Vous pourriez même envisager de présenter votre famille à ces professionnels dès maintenant afin qu’ils puissent établir une relation avec eux. 
     
  3. Des souhaits pour les conditions de logement futures 
    Discutez avec votre famille et votre médecin des endroits où vous aimeriez recevoir des soins médicaux, si vous développez une maladie grave. Aimeriez-vous rester à la maison? Si ce n’est pas possible, y a-t-il un établissement que vous préférez? 
     
  4. Dispositions funéraires ou directives d’inhumation 
    Si vous avez déjà pris des dispositions funéraires, assurez-vous que votre famille a accès aux documents et aux renseignements à cet égard, afin qu’elle puisse veiller à ce que vos volontés soient respectées.
    Enfin, n’oubliez pas que mieux votre famille connaît vos préférences, plus elle sera à l’aise de prendre les bonnes décisions pour vous le moment venu.

Comment nous vous accompagnons

Demandez aujourd’hui à votre représentant en services financiers Edward Jones  comment vous pouvez collaborer avec lui pour définir votre stratégie successorale personnelle.
 

Renseignements importants :

Edward Jones, ses employés et ses représentants en services financiers ne sont pas des spécialistes en planification successorale et ne peuvent fournir des conseils fiscaux ou juridiques. Vous devriez consulter votre avocat spécialisé en planification successorale ou un conseiller fiscal qualifié relativement à votre situation.