Sondage Edward Jones : Quandil est question de leur carrière, les Canadiens croient que l’herbe est plus verte ailleurs

Communiqués | 12 août 2019

Des recherches montrent que les Canadiens souhaitent faire évoluer leur carrière, mais qu’ils n’ont pas les reins assez solides financièrement pour faire la transition.

MISSISSAUGA, le 12 août 2019 – Un nouveau sondage publié aujourd’hui par Edward Jones révèle que la majorité des Canadiens (54 %) ont envisagé un changement de carrière au cours des 12 derniers mois. Toutefois, près de la moitié des répondants (46 %) ont indiqué qu’un manque de planification financière les empêchait de faire le premier pas vers une nouvelle carrière.

Selon les données, les personnes les moins susceptibles de se sentir financièrement prêtes à changer de carrière sont les suivantes :

  • Personnes âgées de 18 à 34 ans (52 %) et de 35 à 44 ans (51 %)
  • Les femmes sont moins susceptibles de se sentir financièrement prêtes à changer de carrière (54 %) que les hommes (44 %)
  • Les personnes qui gagnent moins de 40 000 $ (56 %)

« Changer de carrière peut être un pas important vers l’épanouissement personnel, mais une telle transition devrait être planifiée avec soin », a indiqué Patrick French, gestionnaire, Stratégies et outils axés sur des solutions chez Edward Jones. « Prendre un virage professionnel en l’absence de solides assises financières pourrait mettre en péril vos plans à long terme. Un conseiller financier fiable peut vous aider à élaborer une stratégie financière personnalisée qui vous permettra d’atteindre vos objectifs de carrière, tout en respectant vos responsabilités personnelles et familiales à long terme durant cette importante transition. »

Qu’est-ce qui compte le plus pour les Canadiens dans leur carrière?

Lorsqu’on leur a demandé de réfléchir à ce qu’ils valorisent le plus dans leur carrière, les répondants ont choisi la conciliation travail-vie personnelle (26 %), la sécurité d’emploi (15 %) et l’épanouissement professionnel (13 %) comme principales caractéristiques. Bien que la préparation financière soit considérée comme un obstacle à un changement de carrière, étonnamment, seulement 12 % des répondants ont choisi la rémunération comme élément qu’ils valorisent le plus dans leur carrière.

Examinons de plus près la répartition démographique :

  • Jeunes et impatients : Les cohortes des jeunes (18 à 34 ans et 35 à 44 ans) sont beaucoup plus susceptibles d’envisager un changement de carrière (68 % et 58 %, respectivement) et elles cherchent à s’épanouir sur le plan professionnel dans ce nouveau poste (16 %) – plus que les autres groupes démographiques.
  • Pour les Canadiens plus âgés, l’équilibre est crucial : Les 35 à 54 ans et les 55 ans et plus sont les plus susceptibles de déclarer que ce qui compte le plus, en ce qui a trait à leur carrière, est l’équilibre travail-vie personnelle (59 % et 28 %, respectivement).
  • Les 55 ans et plus visent l’autonomie : L’autonomie et la souplesse sont les facteurs qui revêtent le plus d’importance aux yeux des personnes de 55 ans et plus (36 %) comparativement aux jeunes Canadiens de 18 à 34 ans (7 %).

« Edward Jones soutient les Canadiens dans leur quête d’une carrière où ils pourront s’épanouir et qui répondra le mieux à leurs objectifs personnels et professionnels », a indiqué Ann Felske-Jackman, gestionnaire, Acquisition de talent – Représentante en services financiers. « Il n’est jamais trop tard pour explorer les nouvelles occasions de carrière qui s’offrent à nous. Nos quelque 800 conseillers financiers sont des professionnels chevronnés du secteur qui comptent dans leur rang des personnes qui ont choisi de changer de carrière pour devenir conseiller financier. La diversité des expériences de nos conseillers est ce qui nous distingue et ce qui permet à notre équipe d’offrir un service à la clientèle unique et personnalisé. »

Le sondage en ligne a été mené auprès de 1 515 Canadiens entre le 4 et le 8 janvier 2019, à l’aide du panel en ligne de Léger. La marge d’erreur pour cette étude était de +/-2,5 %, 19 fois sur 20.

À propos d’Edward Jones

Edward Jones est une société de courtage de plein exercice qui possède l’un des plus importants réseaux de succursales au Canada. Edward Jones est membre de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières et du Fonds canadien de protection des épargnants, et également de la Bourse de Toronto.