Pouvez-vous améliorer votre relation avec l’argent?

Published septembre 3, 2020

Au cours de votre vie, vous aurez toutes sortes de relations : avec votre famille, vos amis, vos collègues, et même avec des groupes de citoyens et des organismes de bienfaisance que vous soutenez. Avez-vous déjà pensé à une autre relation clé : celle que vous avez avec l’argent?

Bien entendu, ce type de relation comporte plusieurs facettes, comme l’épargne, les dépenses et les placements. De toute évidence, vos concitoyens canadiens font face à certains défis dans ces domaines. Par exemple, dans un récent sondage mené par la société de services financiers Edward Jones, près de 80 % des membres de la génération X ont des préoccupations financières qui les empêchent de dormir; 33 % des Canadiens ont mentionné qu’ils n’investissent pas du tout et, en général, les Canadiens attendent trop longtemps avant d’épargner en vue de la retraite – seulement 31,3 % des Canadiens âgés de 18 à 34 ans investissent dans un REER.

Partagez-vous certaines de ces préoccupations? Voici quelques suggestions :

  • Déterminez quelles sont vos émotions liées à l’argent. Tentez de reconnaître les émotions que vous ressentez à l’égard de l’épargne et des placements. Les dépenses vous rendent-elles nerveux? Est-ce que mettre de l’argent de côté en vue de l’avenir vous satisfait ou non? Le fait de ne pas savoir combien vous devriez investir ou si vous investissez de la bonne manière vous inquiète-t-il? Manifestement, ce type de questions peut causer de l’anxiété et, surtout, vous amener à prendre de mauvaises décisions. Les émotions sont étroitement liées à l’argent, mais elles ne doivent vraiment pas jouer un rôle important dans vos choix de dépenses, d’épargne et de placements.
  • Élaborez une stratégie financière. Élaborer une stratégie financière solide vous permettra sans doute de réduire le stress lié à l’argent et de prendre votre avenir en charge. Une stratégie complète peut vous aider à déterminer quels sont vos objectifs – une mise de fonds sur une nouvelle maison, des études postsecondaires pour vos enfants, une retraite confortable, etc. – et la voie à suivre pour les atteindre. Votre stratégie financière doit tenir compte de divers facteurs : votre âge, votre tolérance au risque, votre revenu, votre situation familiale, et plus encore. Voici le point clé : En créant une stratégie à long terme et en y restant fidèle, vous serez beaucoup moins susceptible de réagir de façon excessive à des événements comme un repli du marché et moins enclin à céder à des achats impulsifs et coûteux. Sans une telle stratégie, vous aurez presque certainement moins de chances d’atteindre vos objectifs importants.
  • Obtenez un « partenaire responsable ». Votre relation avec l’argent n’a pas besoin d’être monogame : vous pouvez obtenir de l’aide d’un « partenaire responsable ». Trop de gens ne discutent pas de leurs plans et préoccupations financiers, même avec leur conjoint ou d’autres membres de la famille. Pourtant, en parlant ouvertement de vos finances avec un être cher, vous pouvez non seulement éviter les attentes démesurées, mais aussi obtenir l’aide de quelqu’un qui pourrait vous permettre de garder le cap sur vos objectifs à court et à long terme. Vous pourriez aussi bénéficier de l’aide d’un professionnel de la finance, qui possède les points de vue, l’expérience et les compétences nécessaires pour vous aider à prendre les bonnes décisions.

Comme toutes les relations fructueuses, celle que vous avez avec l’argent exige des efforts. Cependant, vous constaterez que ces efforts porteront leurs fruits.

Membre du Fonds canadien de protection des épargnants

Le présent article a été rédigé par Edward Jones à l’intention de votre représentant en services financiers Edward Jones.

Nombre de mots: 593