L’IA peut-elle vous aider à devenir un meilleur investisseur?

Published septembre 22, 2020

Au cours des dernières années, l’intelligence artificielle (IA) a trouvé sa place dans de plus en plus de milieux. Vous utilisez presque certainement une forme ou une autre d’IA, qu’il s’agisse de médias sociaux, de services bancaires mobiles, du système de navigation auquel vous vous fiez pour vous rendre à destination ou des nombreuses autres applications qui rendent votre vie quotidienne plus facile. L’IA est également devenue une partie importante du secteur des services financiers. Vous vous demandez peut-être si l’IA peut vous aider à devenir un meilleur investisseur.

Tout d’abord, qu’est-ce que l’IA? Il s’agit essentiellement de la capacité d’un programme informatique ou d’une machine à penser ou à apprendre. À l’aide d’algorithmes (ensembles de règles ou d’étapes) complexes, les ordinateurs et les machines peuvent reproduire bon nombre des processus de réflexion des êtres humains.

Cependant, comment pouvez-vous utiliser l’IA pour investir? Et devriez-vous le faire?

Dans le secteur des services financiers, bien des sociétés utilisent l’IA afin de sélectionner des placements pour des fonds particuliers. Sur le plan individuel, vous pouvez travailler avec un conseiller-robot propulsé par l’IA pour bâtir un portefeuille de placement. En règle générale, ces conseillers-robots offrent des services très abordables et suivent des principes de placement éprouvés, comme la diversification, lorsqu’ils émettent des recommandations.

Pourtant, vous êtes plus complexe que vos réponses au questionnaire en ligne d’un conseiller-robot. Investir est une affaire très personnelle, ce qui signifie que, dans les sphères suivantes, vous pourriez tirer parti d’une certaine forme d’intelligence humaine et d’empathie :

La compréhension de votre tolérance au risque – Un conseiller-robot vous demandera de déterminer votre niveau de tolérance au risque (faible, moyenne, élevée) et se servira de vos réponses pour construire un portefeuille. Toutefois, seul un représentant en services financiers humain qui vous connaît vraiment – votre personnalité, votre situation familiale et vos espoirs pour l’avenir – peut anticiper la manière dont votre sensibilité au risque peut vous amener à réagir à des événements comme une baisse soudaine des marchés. Fort de ce savoir, le représentant en services financiers peut vous présenter les options qui s’offrent à vous pour vous aider à garder le cap sur vos objectifs.

Les réponses aux questions qualitatives – Un conseiller-robot peut vous fournir de nombreux points de données clés, comme les taux de rendement et les prévisions d’accumulations futures. Par contre, un représentant en services financiers peut en faire autant, tout en vous aidant à répondre à des questions qualitatives et subjectives : Comment puis-je épargner en vue des études postsecondaires de mes enfants et de ma propre retraite en même temps? Si je change d’emploi, devrais-je laisser mon épargne-retraite dans le régime de mon ancien employeur ou la transférer dans le régime de mon nouvel employeur? Quelle est la meilleure manière de protéger mon indépendance financière si jamais j’ai besoin de soins de longue durée, comme un séjour prolongé dans un centre de soins infirmiers?

Des conseils pour la situation dans son ensemble – Vos placements sont importants, mais ils sont également liés à d’autres facettes de votre vie, y compris vos impôts et votre plan successoral. Bien qu’un représentant en services financiers puisse ne pas vous fournir de conseils fiscaux ou juridiques, il peut être en mesure de vous mettre en contact avec d’autres professionnels compétents et de collaborer avec eux pour vous aider à avoir une vue d’ensemble de votre situation. Un conseiller-robot typique n’est pas en mesure de le faire.

L’IA soutiendra bon nombre de vos activités tout au long de votre vie. Cependant, lorsqu’il s’agit de placements, la touche personnelle n’est pas susceptible de devenir obsolète.

Edward Jones, membre du Fonds canadien de protection des épargnants.

Nombre de mots: 607