Les plans successoraux peuvent vous aider à répondre aux questions sur votre avenir

Published septembre 23, 2020

Le mot « succession » évoque l’image d’unpatrimoine d’une richesse exceptionnelle, ce qui pourrait être l’une des raisons pour lesquelles tant de gens n’élaborent pas de plan successoral. Aprèstout, ils ne sont pas riches, alors pourquoi faire cet effort? Toutefois, en réalité, si vous avez une famille, une planification successorale pourrait probablement vous être utile, quelle que soit l’importance de votre actif. Une stratégie successorale complète pourrait sans aucun doute vous aider à répondre à certaines questions quevous pourriez trouver troublantes, voire inquiétantes.

Voici quelques-unes de ces questions :

Qu’arrivera-t-il à mes enfants? Avec de la chance, vous (et votre coparent, si vous en avez un) serez vivants et en bonne santé au moins jusqu’à ce quevos enfants atteignent l’âge de la majorité (18 ou 19 ans, selon l’endroit où vous vivez). Néanmoins, vous ne voulez pas prendre de risque. Par conséquent, dans le cadre de votre stratégie successorale, vous pourriez désigner un tuteur pour s’occuper de vos enfants si vous n’êtes plus là. Vous pourriez également désigner un fiduciaire, parfois appelé « tuteur de la succession », pour gérer les actifs dont vos enfants mineurs pourraienthériter.

Le transfert de mes actifs entraînera-t-il desconflits? En l’absence d’une stratégie successorale solide, vos actifs pourraient être assujettis au processus public d’homologation qui est long et coûteux. Pendant l’homologation, vos proches et vos créanciers peuvent avoir accès à vos dossiers et peut-être même contester votre testament. Cependant, grâce à une bonne planification,vous pouvez protéger vos renseignements personnels. Une fiducie entre vifs, une des composantes possibles d’un plan successoral, permet généralement d’éviter l’homologation de vos biens et de les transférer rapidement aux bénéficiaires que vous avez désignés.

Qui s’occupera de mes finances et de mes affairessi je deviens inapte? Vous pouvez intégrer diversesformes de protection dans votre planification successorale, comme une procuration perpétuelle, qui vous permet de désigner quelqu’un pour gérer vos finances si vous devenez physiquement ou mentalement inapte. Vous pourriez également établir une procuration pour soins personnels, quipermet à quelqu’un de prendre des décisionsrelatives aux soins de santé en votre nom si    vous devenez incapable de le faire vous-même.

Vais-je désavantager ma famille si je lègue desactifs importants à des organismes de bienfaisance? À moins d’avoir des ressources illimitées, vous devrez faire des choix en ce qui concerne les dons de bienfaisance et les montants d’argent pour votre famille. Cependant, dans le cadre de votre stratégie successorale, des options intéressantes s’offrent à   vous. Par exemple, vouspourriez établir une fiducie qui fournit un soutien financier aux organismes de bienfaisance que vousavez choisis pendant un certain temps, et, par la suite, les actifs restants pourraient être versés aux membres de votre famille. En revanche, une fiducie résiduaire de bienfaisance peut procurer un revenu aux membres de votre famille pendant la durée de vie de la fiducie, avant que les actifs restants ne soient transférés à un ou plusieurs organismes de bienfaisance.

Comme vous le constatez, une planification successorale élaborée avec soin peut vous aider à répondre à de nombreuses questions qui peuvent vous inquiéter.Sachez toutefois que certains aspects de la planification successorale, en particulier ceux liés aux fiducies entre vifs et auxfiducies de bienfaisance, peuvent être complexes. Vous devriez donc consulter un spécialiste en droitsuccessoral ou un fiscaliste qualifié au sujet de votre situation. Une fois votre stratégie définie, vous devriez être en mesure d’envisager l’avenir avec plus de clarté et de confiance.

Membre du Fonds canadien de protection desépargnants

Edward Jones, ses employés et ses représentantsen services financiers ne sont pas des spécialistesen planification successorale et ne peuvent fournirdes conseils fiscaux ou juridiques. Vous devriez consulter un avocat spécialisé en planification successorale ou un conseiller fiscal qualifié relativement à votre situation

Nombre de mots:  608