Laisser un héritage

Partager :
  Une famille de trois générations regarde la télévision assise sur son divan en grignotant.

Mais à peu près tous ont intérêt à penser à des stratégies successorales – non seulement pour veiller à ce que leurs actifs soient bien gérés, mais aussi pour que ces personnes et leurs proches reçoivent les soins voulus advenant une incapacité à prendre de telles décisions.

La liste de questions qui suit vous aidera à vous préparer à discuter de planification successorale avec votre représentant en services financiers. Remarque : Même si Edward Jones ne peut fournir de conseils en matière de planification successorale, il nous est utile de comprendre comment votre situation actuelle et vos objectifs successoraux peuvent influer sur votre stratégie de placement.

Désignation de bénéficiaires

  • À quand remonte la dernière fois que vous avez examiné la liste de vos bénéficiaires désignés?
    • La désignation de bénéficiaires est un élément central d’un plan successoral complet adapté à votre situation. Il n’existe aucune ligne directrice universelle pour la désignation de bénéficiaires, mais vous devez notamment tenir compte des aspects suivants : impôt successoral, régimes de retraite, polices d’assurance, mariages multiples, enfants ayant des besoins particuliers, etc.
    • Même si vous avez un testament ou une fiducie, la désignation de vos bénéficiaires constitue un élément pivot de votre plan global. Il est important de revoir régulièrement la liste de vos bénéficiaires désignés, en particulier lorsque votre situation personnelle change, comme lors d’un mariage ou d’un divorce, à la naissance d’un enfant ou au décès de votre conjoint. Si vous ne mettez pas à jour les bénéficiaires de vos comptes, vos actifs pourraient être légués à quelqu’un à qui vous ne souhaitez plus transmettre un héritage.

Plan de transfert d’actifs et fiducies

  • Avez-vous un testament ou une fiducie?
    • Rédiger un testament peut vous aider à faire en sorte que vos actifs sont distribués selon votre volonté.
    • Une fiducie peut convenir à votre situation si vous souhaitez éviter les frais d’homologation, contrôler le transfert des actifs aux héritiers, léguer des actifs à des enfants dépensiers, protéger des actifs en cas d’inaptitude ou si vous avez besoin d’aide pour la gestion de l’argent et le paiement des factures.
  • Avez-vous communiqué votre plan de transfert actuel à vos bénéficiaires?
    • Si vous n’avez pas déjà eu cette conversation avec vos bénéficiaires, il n’y a pas de meilleur moment que maintenant. Cette discussion vous aidera à informer vos bénéficiaires sur des questions liées à vos finances et à votre santé – et sur la façon dont vous voulez que les choses soient gérées à votre décès ou si vous n’êtes pas en mesure de prendre des décisions par vous-même. Mieux votre famille connaît vos préférences, plus elle sera à l’aise de prendre des décisions pour vous le moment venu, sachant que celles-ci respectent vos souhaits.
  • Vous aimeriez contrôler l’accès de vos bénéficiaires à leur héritage (par l’intermédiaire d’une fiducie, par exemple)?
    • Déterminer qui gérera vos finances lorsque vous ne serez plus en mesure de le faire peut être une décision importante. Vous ne le savez peut-être pas, mais certains clients ont recours à des services fiduciaires non seulement pour gérer l’héritage familial, mais aussi pour répondre à leurs besoins financiers quotidiens.

Considérations relatives à la tutelle

  • Avez-vous des personnes à charge mineures?
  • Avez-vous désigné un tuteur dans votre testament pour vos personnes à charge?
    • Il peut être important de nommer des tuteurs pour vos enfants mineurs ou vos personnes à charge. Vous pouvez ajouter cette information dans un testament pour que le tribunal et les membres de votre famille sachent qui vous avez choisi pour prendre soin de vos personnes à charge advenant votre décès.
  • Avez-vous tenu compte de vos personnes à charge mineures dans votre plan de transfert d’actifs?

Protection en cas d’inaptitude (finances et soins de santé)

  • Avez-vous une procuration qui subsiste à l’incapacité pour vos biens?
    • Une procuration qui subsiste à l’incapacité pour vos biens peut être un document important puisqu’il vous permet généralement de désigner une personne responsable de prendre des décisions financières en votre nom, si vous devenez inapte.
  • Avez-vous une procuration relative aux soins de la personne?
    • Une procuration relative aux soins de la personne vous permet généralement de désigner une personne pour prendre des décisions personnelles et médicales en votre nom, si vous devenez inapte. Vous pouvez choisir de rédiger un testament biologique pour indiquer vos volontés à votre mandataire pour les soins personnels.
  • Avez-vous un testament biologique ou des directives médicales anticipées?
    • Un testament biologique constitue généralement une déclaration dans laquelle une personne peut indiquer les traitements médicaux qu’elle souhaite recevoir ou non dans des circonstances particulières. On recommande souvent que ce document soit bien pensé et rédigé avant une maladie ou un décès imminent. Remarque : Le testament biologique comporte certaines limites.

Intention charitable

  • Avez-vous l’intention de laisser des actifs à un organisme de bienfaisance?
  • Avez-vous un plan pour votre stratégie liée au versement de dons?
  • Aimeriez-vous décider de la façon dont les actifs seront utilisés par l’organisme de bienfaisance?

Comment nous pouvons vous aider

Parfois, c’est en traversant une situation difficile que l’on comprend l’importance de se préparer. Si vous n’avez pas déjà mis en place une stratégie successorale, votre représentant en services financiers Edward Jones peut vous aider à établir vos priorités et à travailler avec votre équipe de fiscalistes et de professionnels juridiques pour vous permettre d’atteindre vos objectifs.

Renseignements importants :

Edward Jones, ses employés et ses représentants en services financiers ne sont pas des spécialistes en planification successorale et ne peuvent fournir des conseils fiscaux ou juridiques. Vous devriez consulter votre avocat ou notaire spécialisé en planification successorale ou un fiscaliste qualifié relativement à votre situation.