Envoyer un enfant aux études postsecondaires

Partager :
   Quatre étudiants universitairessont assis dans un parc et rigolent ensemble.

Le chemin a été long. Vous avez passé beaucoup de temps à planifier le moment où votre garçon ou votre fille commencera ses études postsecondaires, et ce jour approche à grands pas. Maintenant que vous y êtes presque, que devriez-vous faire? Voici six éléments à prendre en considération lorsque vos enfants commenceront leur vie après l’école secondaire.

1. Continuez d’épargner

Peu importe le montant que vous avez pu mettre de côté pour les études postsecondaires, vous pouvez continuer d’épargner après que vos enfants se seront inscrits à leurs cours. Le moment est bien choisi pour parler à votre représentant en services financiers de l’ouverture d’un compte d’épargne libre d’impôt (CELI) pour vos enfants (âgés de 18 ans ou plus).

2. Surveillez votre situation fiscale

Lorsque les fonds sont retirés d’un régime enregistré d’épargne-études (REEE), les cotisations qui ont été versées dans le régime sont libres d’impôt. Les revenus et les montants versés par le gouvernement seront inclus dans les revenus du bénéficiaire de l’année, pourvu que ce dernier fréquente un établissement postsecondaire reconnu. Toutefois, si vous financez les études postsecondaires de votre enfant à même votre portefeuille de placements non enregistré, tous les gains sont imposés entre vos mains au taux habituel. Discutez avec votre représentant en services financiers et votre fiscaliste de ce qui convient le mieux à votre famille.

3. Découvrez les mesures d’aide financière

Cela vaut toujours la peine de chercher quelles sont les mesures d’aide offertes par les instances à l’échelle fédérale, provinciale, locale et privée. Pour commencer, consultez la page Aide financière aux études du gouvernement fédéral qui fournit des renseignements et des liens sur l’aide financière offerte aux étudiants. Vous pouvez également estimer le montant de l’aide financière que votre enfant pourrait recevoir.

4. Songez à la manière dont vous paierez les frais de scolarité

Les modalités de paiement peuvent différer d’un établissement à l’autre. Ainsi, il vaut mieux vous familiariser avec celles de l’établissement choisi par votre enfant le plus tôt possible. Pouvez-vous transférer l’argent à l’établissement d’enseignement par voie électronique à partir de votre compte, ou payer par chèque? Est-il possible d’étaler vos paiements ou devez-vous payer les frais de scolarités chaque session? Le bureau du registraire devrait être en mesure de vous renseigner sur ces questions et d’autres aspects financiers avant l’inscription de votre enfant.

5. Établissez un budget

Maintenant que votre fils ou votre fille sur le point de commencer ses études postsecondaires, il est peut-être temps de discuter de la mise en place d’un budget. Tout d’abord, vous devriez établir vos attentes en matière de dépenses et le montant que vous lui accorderez. Paierez-vous toutes ses dépenses ou seulement ses frais de scolarité? Votre enfant prévoit-il vivre en résidence ou en appartement, ou rester à la maison? Tout dépendant de votre situation financière et de votre décision, votre enfant pourrait devoir travailler à temps partiel pour aider à payer ses dépenses.

6. N’oubliez pas vos objectifs de retraite

Maintenant que votre enfant est parti étudier, certaines de vos dépenses pourraient diminuer, notamment l’épicerie et les services publics. Vous pourriez même vouloir habiter dans un logement plus petit. Si c’est le cas, vous pourriez commencer à augmenter vos cotisations à votre CELI ou votre REER. Discutez avec votre représentant en services financiers Edward Jones pour savoir comment optimiser votre épargne-retraite maintenant que vos enfants commencent à voler de leurs propres ailes.