La gestion active et la gestion passive : Deux styles d’investissement qui pourraient vous convenir

Partager :
  Un couple de jeunes rencontre un conseiller financier pour discuter des styles de placement.

Pour bâtir un portefeuille qui soit adéquatement diversifié, les investisseurs doivent choisir parmi de nombreux placements qui comportent chacun des caractéristiques distinctes. Par exemple, le placement est-il conçu pour générer de la croissance ou un revenu? Est-il investi au Canada ou à l’étranger? A-t-il une date d’échéance? Est-il géré de manière active ou passive? Chaque style d’investissement comporte ses propres avantages et inconvénients; plus vous en saurez à leur sujet, plus vous serez en mesure de faire des choix de placement appropriés.

La gestion passive et la gestion active : les principes de base

Les différences entre la gestion passive et la gestion active découlent de leur rapport avec un indice de référence, comme l’indice S&P 500. Le gestionnaire d’un fonds commun de placement passif ou d’un fonds négocié en bourse (FNB) cherchera à produire le même rendement qu’un indice de référence particulier, avant déduction des frais, rien de plus, rien de moins. Habituellement, les fonds passifs détiennent presque tous les titres qui sont représentés par leur indice de référence, et dans les mêmes proportions. Les gestionnaires de fonds passifs ne prennent aucune décision de manière dynamique, ce qui peut entraîner une diminution du nombre d’opérations, qui entraîne à son tour une diminution des frais associés aux fonds et du risque de distributions de revenu imposable aux actionnaires. Le rendement d’un fonds à gestion passive devrait refléter celui de l’indice de référence qu’il suit, car il est exposé aux mêmes hausses et baisses de marché que celui-ci. La plupart des fonds indiciels et des FNB sont gérés de façon passive. En revanche, un gestionnaire actif tentera de surpasser un indice de référence en obtenant un rendement plus élevé, en effectuant des placements moins risqués, ou en combinant ces deux techniques. Comme les gestionnaires de fonds actifs choisissent des placements non représentés dans l’indice de référence, ils ont la possibilité d’enregistrer un rendement supérieur à celui du marché, quand ce dernier est en hausse, et de réduire les pertes, quand le marché est en baisse. Cependant, rien ne garantit que les fonds à gestion active obtiennent un rendement supérieur à celui de leur indice de référence.

Le tableau ci-dessous résume les principaux avantages et inconvénients de ces deux approches de placement. (Les indices de référence ne sont pas gérés et il est impossible d’investir directement dans ceux-ci.)

Comparaison entre la gestion passive et la gestion active : Avantages et inconvénients

 

Gestion passive

Gestion active

Avantages 

• Susceptible d’obtenir un rendement qui se rapproche à celui de l’indice de référence.
• Frais généralement moins élevés.
• Habituellement plus avantageuse sur le plan fiscal.

• Possibilité de surpasser l’indice de référence.
• Possibilité de limiter les pertes en cas de baisse.
• Décisions d’achat et de vente fondées sur la recherche.

Inconvénients

• Peu susceptible de produire un rendement supérieur à celui de l’indice de référence.
• Subit toutes les mêmes baisses que subit l’indice de référence.
• Décisions d’achat et de vente fondées sur l’indice de référence plutôt que sur la recherche.

• Risque d’obtenir un rendement inférieur à celui de l’indice de référence.
• Frais généralement plus élevés.
• Habituellement moins avantageuse sur le plan fiscal.

Quand devriez-vous envisager la gestion passive?

Si vous recherchez une solution de placement assortie de frais réduits et fiscalement avantageuse, la gestion passive pourrait vous convenir. Toutefois, ce genre de solution produit des rendements semblables à ceux de l’indice de référence, tant en période haussière qu’en période baissière.

Quand ne devriez-vous pas envisager la gestion passive?

Si vous pouvez difficilement tolérer de subir passivement toutes les baisses du marché, vous devriez envisager d’investir dans un fonds à gestion active, qui a au moins le potentiel de limiter les baisses (bien que cela ne soit pas garanti). Mais, afin de profiter de ce potentiel de rendements supérieurs, il faut être prêt à assumer des coûts plus élevés. En effet, les frais annuels de la plupart des fonds à gestion active sont généralement plus élevés que ceux des fonds à gestion passive. Nous croyons que, dans certains segments du marché, les placements qui sont gérés de manière passive ne produisent pas des rendements aussi intéressants que les placements gérés de manière active. Comme ces secteurs sont moins liquides, il est plus difficile pour un portefeuille à gestion passive d’atteindre son objectif, soit d’obtenir un rendement semblable à celui de l’indice de référence.

Quel style de gestion produira un rendement supérieur?

De nombreuses études* ont tenté de déterminer quel style de gestion de portefeuille, active ou passive, produira un rendement supérieur au fil du temps. Ces études indiquent ce qui suit :

  • Le rendement peut varier selon la catégorie d’actif.

  • Le rendement peut fluctuer de manière cyclique, et il y aura probablement des années où même le style de gestion considéré comme le plus performant ne produira pas de rendement positif.

Lorsque l’on veut déterminer quel type de gestion, active ou passive, produit des rendements supérieurs, il est important de tenir compte de la catégorie d’actif dans laquelle on investit, car cette dernière peut souvent influer sur les résultats. Par exemple, certaines catégories d’actif, comme les actions à grande capitalisation ou les titres à revenu fixe de catégorie investissement, sont plus importantes et bien établies; dans ce cas, il serait difficile pour un gestionnaire de fonds actif d’arriver à surpasser l’indice de référence. Cela ne veut pas dire que la gestion active n’est pas efficace, mais qu’elle peut l’être davantage dans certaines catégories d’actif. Cependant, de nombreux gestionnaires actifs obtiennent des rendements supérieurs, peu importe la catégorie d’actif dans laquelle ils investissent. Il peut donc être plus difficile de trouver des gestionnaires actifs qui peuvent produire des rendements supérieurs dans certaines catégories d’actif. En revanche, dans les catégories d’actif moins efficientes, comme les actions à petite ou moyenne capitalisation et les actions internationales, les gestionnaires de portefeuille actifs peuvent avoir plus d’occasions de surpasser le marché. En général, il est plus difficile de trouver de l’information sur les sociétés dans ces catégories d’actif. Cela offre l’occasion aux gestionnaires qui sont prêts à effectuer des analyses plus approfondies de produire un rendement supérieur, bien que cela ne soit certainement pas garanti. Les rendements pourraient fluctuer de manière cyclique. Cela signifie que non seulement les gestions active et passive peuvent produire des rendements supérieurs en fonction de la catégorie d’actif, mais leur potentiel de produire des rendements supérieurs est aussi en fonction de la conjoncture du marché. Par exemple, lorsque le marché prend de l’essor et enregistre des rendements solides, les fonds à gestion active peuvent avoir de la difficulté à suivre l’indice de référence. Cela s’explique par le fait que ces fonds détiennent des titres différents de ceux de l’indice, ainsi que de petites liquidités. Toutefois, en période de ralentissement ou de repli des marchés, les fonds à gestion active pourraient faire preuve de plus de résilience, peut-être en étant positionnés de manière plus prudente, lorsque les marchés deviennent agités.

Quel est votre objectif de placement?

Nous croyons que tant la gestion active que la gestion passive peuvent jouer un rôle dans votre portefeuille. Il s’agit en fait de déterminer quel est votre objectif de placement et de tout mettre en œuvre pour l’atteindre. Nous vous recommandons de parler avec votre représentant pour déterminer les placements qui vous conviennent le mieux. Les FNB et les fonds communs de placement sont offerts par voie de prospectus. Vous devriez examiner attentivement les objectifs de votre placement ainsi que les risques, les frais et les charges qui y sont associés avant d’investir. Le prospectus contient ces renseignements ainsi que d’autres renseignements importants. Votre représentant Edward Jones peut vous remettre un prospectus que vous devriez lire attentivement avant d’investir. Le rendement de vos placements et la valeur de votre capital fluctueront et vous pourriez perdre de l’argent.

Renseignements importants :

* « The Case for Indexing », Vanguard Investment Counseling & Research. The Vanguard Group, 2009.

La diversification n’offre aucune garantie de profit ni aucune protection contre les pertes.