Votre liste de vérification financière de fin d’année 2020 : Réflexion, examen et récupération

Published novembre 2, 2020
  Un couple est assis sur son divan et regarde ses deux jeunes enfants jouer dans le salon.

L’année 2020 en est une qu’aucun d’entre nous n’oubliera de sitôt. À l’approche d’une année 2021 qui, nous l’espérons, sera moins mouvementée, le moment est bien choisi pour prendre du recul, passer en revue vos progrès et vos objectifs et réfléchir aux mesures que vous pourriez devoir prendre avant le 31 décembre.

Réfléchissez à l’année qui s’est écoulée, aux progrès que vous avez réalisés et à vos priorités

Prenez le temps de réfléchir à l’année qui s’est écoulée, à vos objectifs et à vos priorités. Certains de vos objectifs ou certaines de vos priorités ont peut-être changé en raison des événements qui ont eu lieu au cours de la dernière année. Avez-vous connu des changements importants dans votre vie, par exemple à l’égard de votre situation amoureuse, de personnes qui sont à votre charge ou de votre emploi? Vous avez peut-être réalisé que vous vous sentiriez plus en sécurité en ayant un fonds d’urgence plus considérable ou que le soutien d’une initiative de bienfaisance vous tient désormais plus à coeur. La première étape de toute liste de vérification financière consiste à déterminer les objectifs que vous souhaitez atteindre. Prenez donc le temps de réfléchir à ce qui vous importe le plus. Ensuite, discutez avec votre représentant en services financiers de tout changement que vous souhaitez apporter. Voici d’autres mesures à envisager à l’approche de la fin de l’année.

Se préparer en vue de votre reprise

  • Passez votre budget en revue. 
    De nombreuses personnes ont vu leurs dépenses diminuer cette année en raison de la réduction des voyages et des activités, mais certaines ont également vu leurs revenus diminuer. Passez votre budget en revue afin de voir si vous pouvez effectuer de petites réductions permanentes. Assurez-vous d’avoir un plan en vue du retour de vos dépenses à leur niveau normal. Si vous pouvez mettre de l’argent de côté dans votre budget, vous pourriez être en mesure d’atteindre vos objectifs financiers plus rapidement.

Assurez votre stabilité (et celle de vos proches)

  • Constituez ou renflouez votre fonds d’urgence. 
    Si vous avez dû puiser dans votre fonds d’urgence, établissez un plan pour le renflouer dès que possible. Pour l’instant, cet objectif pourrait avoir priorité sur d’autres objectifs, car son atteinte vous donnera une plus grande stabilité financière en vous permettant de couvrir des dépenses imprévues ou de pallier une perte de revenu.
  • Vérifiez vos assurances. 
    En raison de la pandémie, de nombreuses personnes ont réalisé que leurs affaires n’étaient pas tout à fait en ordre, ce qui les a encouragées à s’assurer d’avoir une couverture d’assurance vie adéquate. Les autres assurances à passer en revue comprennent l’assurance invalidité, l’assurance contre les maladies graves et l’assurance de soins de longue durée.

Maximisez vos progress

  • Maximisez vos cotisations. 
    Si vous n’avez pas atteint le plafond de cotisations à votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER), envisagez d’effectuer des cotisations supplémentaires pour 2020 si vous le pouvez. Bien que la date limite pour les cotisations de 2020 soit le 1er mars 2021, le versement de ces cotisations maintenant vous permettra de maximiser la période de croissance à l’abri de l’impôt. Si votre employeur offre une cotisation de contrepartie pour 2020, vous voudrez vous assurer de profiter du rendement de 100 % dont ces fonds sont assortis. S’il n’offre pas de cotisations de contrepartie cette année, envisagez d’augmenter votre cotisation pour compenser la somme que votre employeur cotiserait normalement. La nouvelle année se traduira également par de nouveaux droits de cotisation au sein de votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI) (et par la restauration des droits de cotisation liés aux retraits de 2020). Assurez-vous de prévoir en conséquence pour tirer parti de cette occasion de croissance supplémentaire à l’abri de l’impôt dès le début de l’année.
  • Accélérez l’accès aux reer de conjoint. 
    Si vous approchez de la retraite et que vous envisagez de cotiser à un REER de conjoint, le versement de ces cotisations avant le 31 décembre plutôt qu’en janvier ou en février vous permettra d’éviter de devoir attendre un an de plus pour respecter les règles d’attribution de trois ans.
  • Tirez le maximum de vos cotisations à un régime enregistré d’épargne-études (reee). 
    Si vous n’avez pas maximisé vos cotisations à un REEE au cours des dernières années, vous pouvez verser des cotisations de rattrapage. Les règles vous permettent d’accéder à la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE) pour une année précédente à la fois. Envisagez de répartir les cotisations sur deux ans (décembre et janvier) pour maximiser les subventions de la SCEE.
  • Rééquilibrez. 
    Si plus d’un an s’est écoulé depuis votre dernier examen de vos comptes, passez en revue votre répartition de l’actif avec votre représentant en services financiers et rééquilibrez votre portefeuille si la combinaison de placements s’est trop éloignée de vos cibles initiales.

Discutez des impôts avec votre professionnel de la fiscalité

  • Discutez des stratégies à mettre en oeuvre pour une année où les retraits minimums requis d’un fonds enregistré de revenu de retraite (ferr) sont inférieurs. 
    Si vous êtes normalement assujetti à des retraits minimums, vous avez bénéficié d’un certain répit cette année, car ils ont été réduits de 25 %. Cela dit, vous pourriez consulter votre représentant en services financiers et votre professionnel de la fiscalité pour déterminer si une distribution provenant d’un compte imposable est toujours pertinente. Si, cette année, vous vous trouvez dans une fourchette d’imposition inférieure à celle que vous prévoyez pour les années à venir, vous pourriez bénéficier de taux plus bas. Si vous n’avez pas besoin de la distribution pour couvrir vos dépenses, voyez s’il serait logique d’investir ce produit dans votre CELI.
  • Réalisez des pertes ou des gains. 
    La réalisation de pertes dans les placements peut réduire le montant d’impôt à payer. Par ailleurs, si vous êtes dans une fourchette d’imposition inférieure cette année, le moment est peut-être bien choisi pour réaliser des gains. D’une façon ou d’une autre, il est essentiel que vous compreniez votre situation fiscale et que vous vous assuriez du bon équilibre de vos placements afin de rester sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs. Il est préférable de consulter votre représentant en services financiers et votre professionnel en fiscalité pour déterminer si l’une ou l’autre de ces stratégies vous convient.
  • Planifiez les paiements d’intérêts sur les prêts au taux prescrit. 
    Si votre famille utilise une stratégie de prêt au taux prescrit pour le fractionnement du revenu, n’oubliez pas que les intérêts doivent être payés d’ici le 30 janvier 2021. Si cette date limite n’est pas respectée, la règle d’attribution s’appliquera pour 2020 et toutes les années subséquentes jusqu’à ce que le prêt soit remboursé.
  • Maximisez vos dons de bienfaisance et les crédits d’impôt connexes. 
    Les dons doivent être reçus par l’organisme de bienfaisance au plus tard le 31 décembre afin de recevoir le reçu de don de bienfaisance pour cette année d’imposition. Discutez avec votre représentant en services financiers de la manière dont l’incidence de vos dons de bienfaisance peut être maximisée au moyen de dons d’actions cotées en bourse, d’options d’achat d’actions ou de polices d’assurance vie.

Passez en revue vos documents

  • Créez ou mettez à jour votre plan successoral. 
    Si vous n’avez pas de plan successoral en place, créez-le dès maintenant. En raison de la pandémie, de nombreuses personnes ont passé leur assurance vie en revue, et un plus grand nombre de personnes ont également terminé de remplir leurs documents successoraux. Si vous avez déjà établi un plan successoral et que vous avez connu un changement important dans votre vie depuis sa création ou que vous ne l’avez pas examiné ces dernières années, passez-le en revue avec votre professionnel juridique et apportez-y les changements nécessaires.
  • Passez en revue la liste de vos bénéficiaires. 
    Que des changements aient eu lieu dans votre vie en 2020 ou non, il est possible que la liste de vos bénéficiaires ne soit plus à jour. Il est donc toujours bon de la passer en revue pour s’assurer qu’elle reflète toujours vos souhaits. Votre représentant en services financiers peut passer en revue avec vous les bénéficiaires de vos comptes de retraite.

Entamez 2021 avec confiance

L’année qui vient de s’écouler a certainement été remplie de rebondissements, qui ont sans doute souligné l’importance non seulement d’avoir une stratégie en place, mais aussi d’être souple et de s’ajuster en cours de route. Votre représentant en services financiers peut vous aider à faire face à ces rebondissements. Discutez de cette liste de vérification avec votre représentant en services financiers pour vous assurer que vous êtes prêt à accueillir la nouvelle année.

Renseignements importants :

Edward Jones, ses employés et ses représentants en services financiers ne sont pas des spécialistes en planification successorale et ne peuvent fournir des conseils fiscaux ou juridiques. Vous devriez consulter votre avocat spécialisé en planification successorale ou un conseiller fiscal qualifié relativement à votre situation.